bg-quisommesnous

Chaîne et trame

L’armure du tissu résulte de l'entrecroisement de fils disposés dans le sens de la chaîne et de fils disposés dans le sens de la trame.

A partir de ce procédé, le créateur crée et confectionne des tissus pratiques et décoratifs. En s’inspirant des tendances actuelles de la mode et de l’art, de l’observation de son entourage ou des souhaits des stylistes, le professionnel produit la pièce unique ou la série. Passionné par les textures, les coloris, les motifs et la création, cet artiste œuvre pour les secteurs de l’industrie de l’habillement, de l’art de la table, du linge de maison, de l’ameublement et de la décoration.

Partant du modèle, réalisé au crayon ou à l’aide de logiciels de DAO , le professionnel réalise les échantillons avec différentes variations de couleurs, de compositions, en suivant toujours les indications de la commande. Il définit ensuite les structures du tissu et les points à utiliser, par exemple du chevron ou un gaufré. En fonction des matières retenues, il définit le temps de fabrication et le coût au mètre.

 

Ensuite, le produit est confectionné sur un métier à tisser manuel ou électronique sur lequel il introduit les paramètres de programmation. Ses connaissances spécifiques l’amènent à calculer le nombre de fils nécessaires pour la chaîne et la trame, à définir la nature et le nombre de bobines.

Après l’ourdissage, qui fixe les fils de chaîne sur le métier à tisser, il contrôle leur tension, règle la hauteur des cadres, prépare les canettes et effectue l’ensemble des contrôles. Tous ces procédés demandent un savoir-faire et des compétences approfondis.

A la suite de la rupture d'un fil de chaîne ou de trame, une intervention manuelle renforcera la finition des tissus de luxe, destinés à l'habillement.

Les créateurs en tissage travaillent en tant qu’indépendants en atelier, employés dans le prêt-à-porter et les bureaux de style ou dans des industries de production textile.